Prévisions & Suivi en temps réel

Chemtrails : fausse théorie ou vérité cachée ?

Kayak Vert à Collias

Après de très nombreuses réflexions, commentaires, messages et débats, nous avons décidé de nous exprimer sur ce sujet : les "chemtrails". Nous allons essayer d'y apporter des explications en toute objectivité.

    Chemtrails : qu'est-ce que c'est ?

    De l'anglais chemical trails, il s'agirait de traînées chimiques, produits chimiques répandus illégalement par des avions et qui persistent et s'étendent dans le ciel pendant plusieurs heures, par opposition à contrails, de l'anglais condensation trails, traînées de condensation provoquées par le gel de la vapeur d'eau, générées par des avions normaux et qui disparaissent en quelques secondes ou dizaines de secondes (citation du site chemtrails-france).

Autrement dit, les trainées d'avion que l'on voit parfois dans le ciel donnant un aspect généralement laiteux ou voilé seraient le résultat d'une volonté gouvernementale des pays indutrialisés à répandre des produits chimiques. Souvent dénomée comme une théorie, cette hypothèse est peu médiatisée car celle-ci serait cachée au public.



    Oui mais pourquoi asperger le ciel de produits chimiques ?

Le but principal serait de controler le climat à des fins notamment militaires et économiques. Ainsi ces trainées modifieraient le rôle de l'effet de serre (rappel de l'effet de serre en image ci-dessous).
   
Image title

Source : Météo-France

Pouvons-nous prouver cette théorie ou au contraire la démentir formellement ?

Il est certain que les plus fervants défenseurs des chemtrails ne changeront pas d'avis. Par définition, tout argument allant à l'encontre de leur théorie est souvent balayé de la main car, soit disant, leurs auteurs seraient alliés aux gouvernements et feraient donc partie du complot. Au final, en partant du principe que chaque personne ne croyant pas aux chemtrails sont soit des ignorants, soit des alliés des grandes forces décisionnaires, il est impossible d'aboutir à un débat constructif. Toutefois, nous tenons à vous rassurer, nous gardons une expression totalement libre et objective. Nous avons essayé de comprendre cette théorie revenant sans cesse. Voici quelques explications que nous pouvons vous fournir.


    Comprendre le climat et l'atmosphère qui nous entoure

Revenons sur la partie de l'atmosphère qui est concerné : la troposphère. Celle-ci s'étire jusqu'à la tropopause dont l'altitude varie (8km aux pôles et 18km à l'équateur). 

Image title

Source : Larousse

Un avions long courrier vole en moyenne entre 8 et 12 km d'altitude donc globalement sur la limite supérieure de la troposphère. Les nuages se situent entre 0m (stratus) et la tropopause (sommet des cumulonimbus, cirrus). Premièrement, les chemtrails sont souvent confondus avec un voile nuageux composé de cirrus. Rien de plus normal que la formation de ces fins nuages d'altitudes, souvent à l'avant des perturbations. 

Par ailleurs, admettons la formation de trainées provoquées par des conditions particulières (forte humidité et température < -39°C). Ces conditions ne sont pas anormales à une telle altitude. La dispersion atmosphérique peut faire disparaitres ces trainées en quelques secondes ou minutes. Cependant, certaines traces peuvent rester de longues heures voire même des jours. Ce sont ces trainées qui sont définies comme étant suspectes et composées de produits chimiques. En réalité, il suffit que les valeurs précédemment énumérées (forte humidité et température négative) soient stables pour que ces trainées restent suspendues tant que les conditions le permettent. Ce système est valable pour l'ensemble des nuages.

Prenons l'exemple d'un orage, si les conditions sont favorables à sont maintien, celui-ci pourrait perdurer des heures ou des jours. Notre région est malheureusement témoin de ces orages stationnaires. En revanche, si les conditions d'instabilité ne sont pas suffisantes, l'orage se désagrègera rapidement en moins d'une heure. Au final, l'argument définissant les chemtrails comme étant les trainées qui persistent n'est pas valable. La durée de ces nuages ne dépend uniquement des conditions météorologiques aux alentours.

Des conditions météorologiques difficilement prévisibles

Qui dit épandage chimique, dit que les personnes responsables doivent connaitre les conditions météorologiques parfaitement sur l'ensemble de la colonne troposphérique en tout point du globe. Il faut bien comprendre que la météo n'est pas stable entre le sol et l'altitude à laquelle les avions volent. Prenons l'exemple de la journée du 29 mai 2017 avec un sondage réalisé à Nîmes-Courbessac :

Image title

Source : meteocentre

Regardons le trait rouge (se mélant à la courbe bleue) partant du sol (bas du graphique) jusqu'à 100 hPa soit environ 16 km d'altitude (haut du graphique). On observe ainsi une forte variabilité de la température. Par ailleurs sur la droite du graphique, nous pouvons observer l'orientation et la force du vent en fonction de l'altitude. On remarque ainsi un vent modéré orienté au Sud-ouest puis au Sud. A haute altitude, le vent reprend une orientation Sud-Ouest avant de brusquement varié au Sud-est puis reprendre Sud-Ouest. Ci-dessous, nous avons repris le graphique en simplifiant l'orientation du vent avec un flechage rouge :

Image title

On parle ici de cisaillement des vents. Par ailleurs, lors de situations orageuses, ce cisaillement est encore plus marqué que présenté ici. Passé ce constat, il faut comprendre que ces observations sont données à un instant T. Ces conditions, difficilement prévisibles, changent à chaque minute. Ceci explique tout d'abord pourquoi, parfois, les trainées peuvent être rectilignes (conditions de vent stables) ou peuvent parfois s'étaler ou prendre des formes différentes (conditions de vent mouvementées). 

Conclusion : on ne peut (heureusement) maitriser la météo

Par cet article, il est nullement question de convaincre les convaincus. En effet, par définition, toute personne s'opposant à un complot fait ainsi partie du complot. Nous souhaitons par ces quelques éléments météorologiques, amener une réflexion chez les indécis ou chez les personnes n'ayant pas ou peu de connaissances afin d'éclairer leur jugement.

La nature est belle et puissante à la fois. On ne peut, heureusement, la contrôler. Les conditions atmosphériques, bien que connues, sont difficilement prévisibles et les différentes valeurs d'humidité, de températures, de vent et de pression varient à chaque minute, sur chaque mètre carré de chaque mètre d'altitude sur l'ensemble du globe terrestre rendant leur exploitation catégoriquement impossible.


Partager sur