Prévisions & Suivi en temps réel

Canicule sur l'arc méditerranéen : chronologie et intensité

Mx static
Mx Static
Kayak Vert à Collias

Conformément aux prévisions émises dans nos articles précédents, un épisode caniculaire intense vient de gagner l'arc Méditerranéen en ce milieu de semaine. Pour le moment, ce sont essentiellement les départements de la Corse ainsi que ceux de la Provence-Alpes-Côte-d'Azur qui ont été impactés. Aujourd'hui, les très fortes chaleurs ont gagné également le Gard et l'Ardèche, avec des valeurs comprises entre 36 et 38°C dans l'arrière pays. Depuis le début de cet épisode caniculaire, la barre des 40°C a été atteinte en Corse-du-Sud, sur le Var et le Vaucluse. Ces valeurs sont proches ou très localement supérieures à celles observées en 2003.

Demain jeudi, l'épisode caniculaire va persister en Provence tout en se propageant progressivement au Languedoc, notamment entre la basse vallée du Rhône, les plaines Gardoises et l'arrière pays Héraultais. Dès le lever du jour, le soleil va s'imposer sur l'ensemble du bassin Méditerranéen. Il se maintiendra tout au long de la journée en plaine et sur le bord de mer. Tout au plus, nous noterons l'apparition d'un fin voile nuageux. Cette ambiance brumeuse va trahir la présence de sable en altitude, projeté depuis les contrées Sahariennes de l'Afrique. Concernant les températures, nous attendons des minimales voisines de 21 à 23°C entre Perpignan, Narbonne, Béziers, Montpellier et Nîmes, localement 24°C en bord de mer. Les maximales, quant à elles, vont poursuivre leur hausse : 31 ou 32°C en bord de mer mais bien souvent 35 à 36°C dans les terres, voire jusqu'à 37°C le long du fleuve Hérault, près du Pic Saint-Loup ainsi que sur la plaine Nîmoise, 38°C du côté d'Uzès et 39 ou 40°C près de la Cèze. Ci-dessous une modélisation de GFS (source : météociel)

Vendredi et samedi se produira le paroxysme de l'épisode caniculaire. Les hauts-géopotentiels qui remonteront d'Afrique seront accompagnés d'une masse d'air exceptionnellement chaude, aussi bien au sol qu'en altitude. Les valeurs modélisées à 850 hPa (environ 1500 m) seront alors voisines de 25°C. C'est relativement proche de ce qui a été observé en 2003, à titre de comparaison. Fait nouveau vis à vis des précédents articles : il semble que les brises marines soient finalement peu prononcées. Le mistral et la tramontane pourraient donc se maintenir, faiblement, sur quasiment toute la région. Le vent de terre en Languedoc-Roussillon tend à assécher la masse d'air et donc à la réchauffer.

Dans le détail, les températures prévues seront remarquablement élevées. Vendredi, les minimales oscilleront entre 22 et 24°C dans les agglomérations. Il faudra probablement compter un degré de plus samedi. Les maximales vont s'envoler entre 32 et 33°C en bord de mer. Dans les terres, comptez 35 à 37°C sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, du côté de Narbonne et de Perpignan notamment. Sur l'Hérault, les valeurs atteindront souvent 36 à 38°C en plaine, localement 39°C dans la vallée du fleuve Hérault et près du Pic Saint-Loup. Enfin, entre vallée du Rhône et Gard, de fréquentes pointes à 38 ou 39°C et localement 40°C ou plus si le ciel reste parfaitement dégagé. Certains records absolus sont susceptibles de tomber localement ou à minima d'être approchés. 

Il est à souligner que dimanche, les températures vont légèrement baisser.  Elles atteindront encore 34 à 36°C en général. Fait marquant : le mistral et la tramontane vont nettement se renforcer. Les rafales pourraient atteindre 60 km/h en vallée du Rhône mais jusqu'à 70 ou 80 km/h dans les Corbières. La semaine suivante, les températures baisseront nettement mais nous allons probablement conserver des vents au moins modérés ou peut-être forts. Cette situation est inquiétante en raison d'un risque d'incendie qui va devenir à nouveau exceptionnel

Partager sur