Prévisions & Suivi en temps réel

C'est l'été : plus de 30°C attendus !

Alors heureux ? Tant attendu, le temps calme, stable et chaud est de retour sur nos régions. Le ressenti n'est pas parfait actuellement avec un mistral et une tramontane qui sont de retour. Ce vent a au moins pour effet de chasser l'humidité accrochée à la méditerranée depuis plusieurs semaines. Il semblerait donc que l'on se dirige vers une accalmie sur le front des orages. En plus de cela et à la faveur de hautes pressions de plus en plus présentes, les températures entameront une hausse pour la fin de semaine et le week-end. Nous récupèrerons notre place de privilégiés avec un temps plus "frais" sur le reste de la France.

Avant cela, le vent devrait perdurer encore un peu, beaucoup. Après tant d'absence, on n'allait pas se contenter de si peu. Difficile d'en voir la fin. Nous allons vous expliquer pourquoi. Avant tout, une animation suffit à se rendre compte de ce qui nous attend ces prochains jours.

Source : Météociel

Sans surprise, le littoral Audois et le Roussillon seront concernés par les plus fortes rafales du côté de la tramontane tandis que la vallée-du-Rhône subira les assauts du mistral. Au final, le département de l'Hérault et plus particulièrement sa partie Est sera la moins touchée. Les zones les plus déventées (excepté aujourd'hui) s'étireront du bassin Montpelliérain à l'arrière-pays du Pic-Saint-Loup. Malgré ce vent, les températures seront agréables. Bien évidemment, elles seront plus hautes dans les secteurs à l'abri notamment entre l'Ouest du Gard et l'Est de l'Hérault. Dès vendredi, les maximales gagneront plusieurs degrés.

La barre des 30°C à l'ombre et sous abri sera atteinte et même dépassée. Avec ce vent de terre, ce sont surtout les plaines littorales et littoraux qui auront chaud alors que le thermomètre sera plus tempéré sur les secteurs ventés. Nous pourrons atteindre 31 ou même 32°C entre Montpellier, Castries, Saint-Mathieu-de-Tréviers ou Sommières. Ce week-end devrait être relativement similaire et toujours aussi chaud.

Source : WRF Météo-Languedoc / ARHYA

Vous remarquerez que dans le même temps, les températures seront moins estivale sur le reste du pays. La faute à des basses pressions qui reprendront leur place habituelle près de la Grande-Bretagne. Ces dépressions devraient ensuite glisser vers l'Europe centrale ou l'Europe du Nord alors que l'anticyclone des Açores étendra son influence sur une partie de la France. Dans ces conditions, mistral et tramontane assècheront la masse d'air et nous protègeront des perturbations. Ce sera le prix à payer pour avoir un temps stable. De plus, ce vent ne sera pas vraiment frais avec des températures qui resteront de saison.

Pour la suite, les scénarios semblent converger vers la poursuite de ces conditions. L'anticyclone des Açores puissant nous protégerait tandis que les basses pressions s'isoleront plus à l'Est. Cela représente un contexte tout à fait classique pour une deuxième quinzaine de juin. Nous renouerons ainsi avec un temps de saison. En ce qui concerne les orages, nous pouvons déjà émettre quelques hypothèse pour leur retour fin juin mais cela est encore loin et nous aurons le temps d'y revenir.

Source : Tropicaltidbits

Partager sur