Prévisions & Suivi en temps réel

BULLETIN SPÉCIAL : Violents orages attendus sur l'Hérault et le Gard

>>> ANALYSE SYNOPTIQUE (GRANDE ÉCHELLE)

Demain dimanche, un vaste système dépressionnaire va s'étirer de l'Islande au golfe de Gascogne. Il se prolongera de plusieurs axes de talweg secondaires qui balaieront une bonne partie de la France. En cours d'après-midi, une dépression relativement vigoureuse se constituera entre les Cantabriques et l'Aquitaine, au milieu de l'Océan. Cette dernière véhiculera un flux de Sud-Ouest à 5000 m d'altitude, encore chaud et devenant de plus en plus dynamique. Dans le même temps, un creusement méso-dépresionnaire s'opèrera entre la Catalogne et les Baléares. Relativement lâche, cette méso-dépression n'arrivera probablement pas à se structurer entièrement mais elle suffira à booser le flux de Sud-Est dans les basses-couches de l'atmosphère, plus particulièrement sur l'Hérault, le Gard et les Cévennes. Ces vents de Sud-Est seront vecteurs d'air chaud et humide au sol et auront une grande incidence sur l'instabilité de la masse d'air, qui ne cessera de s'accroître tout au long de la journée. 


Image titleCarte 1 : Géopotentiels et Pression au sol du modèle GFS, développé sur MétéoCiel.  


>>>  ANALYSE DE MÉSO-ÉCHELLE (PETITE ÉCHELLE)

Cette forte instabilité latente se greffera à des forçages atmosphériques de plus en plus vigoureux. D'une part, les vents deviendront convergents au sol, avec des ascendances verticales nécessaires au développement d'orages. D'autre part, le Gard et dans une moindre mesure l'Hérault se retrouveront en cours d'après-midi et début de soirée en sortie gauche d'une vigoureuse branche de courant Jet à 10 000 mètres d'altitude. C'est en entrée droite et sortie gauche du Jet Stream que l'on observe généralement les flux divergents. Ces derniers sont aussi favorables à l'éclosion d'orages violents. Ainsi, les forçages de basses-couches et ceux en altitude devraient parvenir àse phaser. Aussi, il est à souligner que le profil de vent modélisé est particulièrement parlant sur ces départements : les vents de Sud-Est au sol vont couper perpendiculairement les vents de Nord-Ouest en altitude. Le flux géostrophique sera donc en mesure de supporter des structures orageuses stationnaires. Afin d'illustrer les conséquences des paramètres précédemment exposés, nous vous proposons une carte issue du modèle Arome (Météo-France). C'est un exemple de situation possible demain, mais il ne faut pas prendre ces données au pied de la lettre : la localisation, l'intensité et la quantité des précipitations ne peuvent être connues à cette heure. C'est en live que l'on verra où se positionnent les cellules orageuses les plus vigoureuses.


Image title
Carte 2 ; Accumulation des précipitations prévues par lemodèle Arome, développé sur MétéoCiel mais initié par Météo-France


    >>> CUMULS PRÉVUS ET CONSÉQUENCES HYDROLOGIQUES ÉVENTUELLES


 Les lames d'eau prévues entre demain matin et lundi mi-journée seront hétérogènes entre les littoraux (globalement moins touchés) et les plaines intérieures (fortement touchées). De façon générale, ce sont des lames d'eau voisines de 30 à 60 mm qui pourront être observées sous les orages, voire 80 mm. Ces cumuls sont significatifs pour la saison mais ne présentent pas de danger particulier pour les populations. Dans l'éventualité d'un orage stationnaire, ce qui apparaît comme de plus en plus probable à l'heure de rédaction de ce bulletin, des lames d'eau de 80 à 120 mm pourront être observées, voire localement 160 à 200 mm. Ce sont les secteurs positionnés à proximité du piémont Cévenol qui semblent les plus assujettis à ce risque d'orages diluviens.

    De tels cumuls de précipitations sont à même d'entraîner des ruissellements urbains marqués dans les agglomérations. Plus encore, les cours d'eau du réseau hydrologique secondaire (les rivières de dimension modeste) pourront connaître des montées rapides et une mise en charge brutale sous un orage peu mobile. Nous conseillons aux personnes vulnérables de prendre leurs dispositions, notamment pour celles et ceux qui vivent dans des zones fréquemment impactées, mais encore pour toutes les activités touristiques au bord des cours d'eau.

    L'équipe de Météo-Languedoc assurera un suivi en temps réel 24/24 durant l'épisode, par le biais de notre page Facebook. Une équipe se mobilisera sur le terrain, afin de vous retranscrire les évènements en direct. Nous vous invitons à réagir massivement demain aux statuts que nous diffuserons. Vos informations serviront également aux services de secours.

Partager sur