Prévisions & Suivi en temps réel

Attention aux orages la nuit prochaine ainsi que demain matin !

Des orages violents ont affecté notre région hier en fin d'après-midi. Ils ont donné des chutes de grêle localement très intenses sur l'Aude, d'un diamètre avoisinant 3 à 4 cm dans le secteur de Limoux. Ces orages, anticipés par nos services, se sont formés au sein d'une masse d'air très fortement instable. Nous attendons le retour des orages la nuit prochaine ainsi que demain sur une partie de la région. Cette fois, la masse d'air sera moins instable mais les forçages atmosphériques mieux structurés.

Au niveau du contexte météorologique, nous attendons le passage d'un talweg moribond la nuit prochaine sur la France. Celui ci va balayer le pays d'Ouest en Est, prolongé d'une petite dépression dans le golfe du Lion. Pour rappel, un talweg est un axe de bas-géopotentiels étiré en forme de "V". Il est souvent précédé d'air chaud en cette saison dans les basses-couches de l'atmosphère et suivi d'air plus froid en altitude après son passage.

Les scénarios divergent encore quant au passage d'une anomalie de basse tropopause très dynamique la nuit prochaine sur notre région. Nos prévisionnistes privilégient le scénario ARPEGE avec une anomalie très dynamique gagnant d'abord l'Aude en milieu de nuit puis traversant l'Hérault, le Gard et la Lozère d'ici la fin de nuit. Cette anomalie va faire office de forçage en altitude. Dans le même temps, une convergence de basses-couches va se dessiner sur le Languedoc essentiellement, boostée par une méso-dépression dans le golfe du Lion.

Ces deux paramètres témoignent du dynamisme atmosphérique associé à cette dégradation. Intéressons-nous désormais à l'instabilité atmosphérique attendue au passage de ces forçages. Cette dernière ne sera pas très marquée. Les valeurs de MUCAPE vont rester voisines de 500 à 700 J/kg durant la dégradation, avec des indices de soulèvement (LI) légèrement négatifs. Néanmoins, le couplage de forçages structurés avec une instabilité modeste est suffisant au développement de nombreux orages.  

Dans ce contexte, voici le scénario retenu par nos prévisionnistes. Le département des Pyrénées-Orientales va globalement rester en marge des orages. La dégradation va débuter sur une bonne moitié Nord de l'Aude, en milieu de nuit, avec des orages pouvant donner localement de fortes pluies mêlées d'un peu de grêle. En deuxième partie de nuit, un système convectif de méso-échelle (MCS) va se constituer sur l'Espinouse et balayer les Cévennes ainsi que le Larzac et la Lozère. Sous ce système orageux, de très fortes pluies sont attendues. Les premiers déclenchements pré-frontaux seront en mesure de produire de la grêle, prudence. Attention également, ces orages seront en mesure de produire de fortes rafales de vent, voisines de 80 à 100 km/h.

La prévisibilité sur les plaines de l'Hérault et du Gard est plus médiocre. Certains scénarios comme ARPEGE laissent penser que les orages vont gagner les plaines de ces départements, donnant de fortes pluies ponctuelles. Le risque de grêle n'est pas très important, sans être totalement écarté. Raisonnablement, il semble que le bord de mer soit épargné par ces orages et que l'on observe un dégradé du sud vers le nord. Bord de mer épargné, plaines plus ou moins concernées à mesure que l'on s'enfonce dans les terres. Afin que vous compreniez bien la divergence entre les scénarios, retrouvez ci-dessous la carte d'accumulation des modèles ARPEGE (à gauche) et ARÔME (à droite).

Il n'y a donc rien de certain. Si le scénario ARÔME a raison, les plaines pourraient passer totalement au travers. Nos services assureront un suivi en temps réel. Toutes les cartes ci-dessus sont issues du site météociel. 

Partager sur