Prévisions & Suivi en temps réel

Attention aux orages en milieu de semaine prochaine sur le Languedoc !

Une vague d'orages grêligènes a concerné le département du Gard hier après-midi. Alors que le week-end de Pâques sera caractérisé par le retour d'un temps relativement calme et ensoleillé, nos services s'attendent d'ores et déjà à une nouvelle dégradation d'ampleur significative d'ici le milieu de semaine prochaine. La nature fonctionne souvent par cycles. L'année dernière, les précipitations étaient exceptionnellement rares alors que cette année, les perturbations ne cessent de s'enchaîner.

Une fois encore, un système dépressionnaire dynamique va se constituer entre la Grande-Bretagne et l'Espagne mardi ou mercredi prochain. Le bassin Méditerranéen sera alors positionné sur le flanc oriental de cette dépression, là où les vents marins vont monter en puissance, apportant de l'air très doux et humide dans les basses-couches de l'atmosphère. Dans le même temps, de l'air froid va progresser en altitude par l'Ouest. Il se produira alors un conflit de masses d'air aux abords du Languedoc et des Cévennes

Le vent marin va s'accentuer à partir de mardi avec des rafales atteignant 40 à 50 km/h entre l'Aude, l'Hérault, le Gard et les Cévennes, ainsi que sur les plateaux de la Lozère. En bord de mer, les rafales s'annoncent plus fortes, atteignant jusqu'à 60 km/h. Dans ce contexte, des nuages de plus en plus épais vont envahir toute la région. Sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, il s'agira surtout d'un voile nuageux alors qu'entre l'Hérault, le Gard et les Cévennes, nous attendons des nuages bas. 

Par orographie, les premières pluies devraient se déclencher mardi en cours de journée sur les Cévennes. Elles deviendront de plus en plus régulières sur les versants sud, sans pour autant présenter de sévérité particulière. Quelques averses pourront se produire également sur les plaines entre l'Aude et le Gard, en passant par l'Hérault, mais elles resteront très localisées en général et peu marquées. L'aggravation pourrait se mettre en place plutôt mercredi. Ci-dessous, voici la prévision brute du modèle CEP (à ne pas prendre au pied de la lettre) :

Avec l'établissement d'une convergence humide dans les basses-couches de l'atmosphère et conjointe l'arrivée d'une anomalie de basse tropopause (forçage en altitude) surplombant de l'air doux et instable, nos services s'attendent à une nouvelle dégradation pluvio-orageuse ce mercredi. Le département du Gard devrait être à nouveau le plus concerné avec potentiellement des orages violents par endroit. La sévérité de ces orages ne devraient pas vraiment s'illustrer par le risque d'inondations qui sera très faible mais plutôt par un potentiel de grêle assez significatif.

Le département de l'Hérault, celui de la Lozère et dans une moindre mesure sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales pourront être également concernés à différents degrés d'intensité. Ceci sera à préciser ultérieurement. Le modèle GFS ci-dessous l'illustre bien, avec un épisode en deux temps : d'abord sur l'Est de l'Hérault, le Gard et la Lozère, puis plus tardivement du Roussillon à l'Aude. Sur ces derniers secteurs, la probabilité d'un épisode pluvio-orageux significatif est nettement plus faible que sur le Languedoc.

Nous rappelons aux professionnels météo-sensibles que nous proposons des services 100% expertisés d'anticipation des risques hydrométéorologiques jusqu'à longue échéance. Nous vous invitons à nous contacter via le formulaire de contact ci-dessous si vous souhaitez en savoir davantage. 

Partager sur