Prévisions & Suivi en temps réel

Attention aux orages de grêle ce week-end sur le Languedoc !

Cela fait plusieurs jours que nous en parlons, la chaleur va faire son retour ce week-end et la semaine prochaine. Elle sera accompagnée d'un retour en force des orages de chaleur. Rien d'exceptionnel en soit, c'est de saison ! Toutefois, l'instabilité sera en forte hausse et nous redoutons des orages de grêle, plus particulièrement entre le Gard, la Lozère et l'Est de l'Hérault. Ce risque orageux devrait perdurer plusieurs jours. Il débutera samedi, se poursuivra dimanche puis en début de semaine prochaine. Nous vous proposons ci-dessous une première analyse plus poussée car nous commençons à nous approcher de l'échéance.

Avant cela, il est nécessaire de comprendre la configuration dans laquelle nous serons ce week-end. Nous serons sous des hauts géopotentiels. Pour simplifier, les conditions seront anticycloniques en altitude, généralement synonymes de chaleur et de temps calme. Généralement, nous avons la même chose au sol avec un anticyclone. Ce week-end, cela ne sera pas le cas. L'anticyclone en altitude sera relié par un contexte de marais barométrique en surface (ni dépressionnaire, ni anticyclonique). 

Source : Météociel

Ci-dessus, on peut observer des hauts géopotentiels (en orange sur notre région) avec une pression d'environ 1014 à 1015 hPa (traits noirs). Tout ça pour démontrer que la chaleur sera au rendez-vous mais ne sera pas accompagnée d'un anticyclone. Le flux sera généralement "mou" avec une convection qui s'enclenchera au gré des petites convergences de surface. On parle de convergence lorsque deux vents contraires se rencontrent. Il forcent alors le flux à monter et permet aux nuages de grimper dans le ciel. Les brises de pente sur les reliefs seront également un élément déclencheur.

Autre élément important : l'instabilité. Celle-ci sera bien présente avec des valeurs importantes. Dès samedi, nous devrions dépasser les 1000 J/Kg de MUCAPE. Pour être clair, ces valeurs sont nettement suffisantes pour supporter le développement d'orages forts et grêligènes. Nous estimons que le département du Gard est le département réunissant le plus de paramètres favorables à la grêle.

Réalisation : Météo-Languedoc

La première journée à risque sera samedi. Les nuages bourgeonneront dès le début d'après-midi tout en prenant de l'importance au fil de l'après-midi. L'intérieur du Gard sera essentiellement visé avec un risque important d'orages de grêle. Une partie de l'Ardèche, de la Lozère et même de l'Hérault pourront être concernées par des averses orageuses. Dimanche, le risque orageux pourrait gagner du terrain sur la région. Toutefois, le risque de grêle restera concentré sur les reliefs de la région mais également entre le Pic-Saint-Loup, le long du Vidourle, des Gardons, de la Cèze ou encore en vallée-du-Rhône et le bassin Nîmois.

Ces orages de grêle pourront avoir un impact non négligeable. Outre leur aspect dommageable, cette dégradation orageuse intervient dans une période très délicate dans le domaine de l'agriculture et plus particulièrement pour l'arboriculture. En effet, après le gel et les orages de grésil, le printemps n'a pas été de tout repos. Début mai représente une période cruciale et stressante pour les agriculteurs avec l'arrivée des premières récoltes. Sachez qu'avec notre bureau d'études ARHYA, nous anticipons les conditions météorologiques afin de permettre aux arboriculteurs et viticulteurs de planifier leurs activités en fonction du temps qui s'annonce. Ainsi, il vaut mieux anticiper une récolte avant un risque de grêle. Nos prévisions sont expertisées à l'échelle des îlots parcellaires, notamment grâce à l'implantation de stations météorologiques professionnelles. 

Agriculteurs, nous avons des solutions à vous proposer, n'hésitez pas à nous contacter par mail à : contact@meteolanguedoc.com

Exemple d'installation dans le département des Pyrénées-Orientales

Partager sur