Prévisions & Suivi en temps réel

Attention aux orages de chaleur jeudi sur l'Hérault, le Gard et la Lozère !

La chaleur s'installe en ce début de semaine. Ce mardi après-midi, les maximales ont atteint 31 à 33°C sur la plupart de la région, localement 34°C près du Pic Saint-Loup et du Vidourle. Demain mercredi, le soleil et la chaleur vont se maintenir, comme nous l'avions indiqué dans l'article d'hier soir. Jeudi, un pic de chaleur est attendu. Les maximales vont atteindre 33 à 35°C sur toutes les plaines et littoraux de la région.

Ces très fortes chaleurs seront induites par l'élévation d'une dorsale anticyclonique sur l'arc Méditerranéen, avec un flux de secteur Sud particulièrement chaud dans toutes les couches de l'atmosphère. Toutefois, si les hauts-géopotentiels seront bien installés, cela ne signifie pas forcément que la masse d'air sera instable. Nous redoutons des orages certes localisés mais localement violents. Le point ci-dessous.

Jeudi matin, les conditions météorologiques seront ensoleillées sur toute la région. En cours d'après-midi, le soleil se maintiendra en plaine et bord de mer mais de gros cumulus bourgeonneront sur les reliefs de la Lozère, des Cévennes, de l'Espinouse et des Pyrénées. Entre le milieu d'après-midi et le début de soirée, une très forte instabilité atmosphérique va malheureusement se développer sur l'Est de l'Hérault et une bonne partie du Gard.

Les valeurs d'instabilité (indice nommé "MUCAPE") sont quantifiées en J/KG. Le modèle ARPEGE voit une MUCAPE atteindre 1500 à 2000 J/KG sur les zones citées précédemment, dans un air presque caniculaire au regard des températures qui flirteront avec les 35°C. De telles valeurs d'instabilité laissent suggérer un risque d'orages localement violents, avec potentiellement de la grosse grêle par endroit. 

Malgré une échéance assez proche, il est toujours difficile d'apprécier avec exactitude le potentiel d'orages de chaleur. En effet, les profils verticaux sont parfois très secs dans les basses-couches lors de tels pics de chaleur, ce qui peut partiellement inhiber les déclenchements convectifs. Toutefois, un élément attire notre attention en cette fin de journée. Une convergence des vents devrait s'établir entre l'Est de l'Hérault et le Gard, faisant office de forçage en basses-couches.

Ainsi, au moment où l'atmosphère commence à s'humidifier en fin d'après-midi et début de soirée, il va falloir surveiller de très près l'éclosion d'orages certes localisés mais dotés d'un potentiel grêligène important. Si un orage arrive à se développer dans cet environnement très instable, des grêlons de 3 à 5 cm de diamètre pourraient être très localement observés, avec des dommages importants. Les zones les plus exposées se situent entre l'Est de l'Hérault et l'Ouest du Gard. La prévision sera affinée demain.

Partager sur