Prévisions & Suivi en temps réel

Attention aux orages cette semaine sur le Languedoc et le Roussillon !

Conformément aux prévisions émises par nos services, le temps s'est bien dégradé ce dimanche avec le retour des nuages et de petites averses passagères. Les orages ont concerné le département voisin du Vaucluse ainsi que le Nord-Est du Gard, produisant de fortes pluies et localement un peu de grêle. La semaine à venir s'annonce une nouvelle fois bien orageuse. Pour autant, l'absence de chaleur dans les basses-couches de l'atmosphère limite la sévérité de ces phénomènes orageux, en raison d'une instabilité atmosphérique modérée.

Tout d'abord, intéressons nous aux conditions atmosphériques à l'échelle de l'hémisphère nord pour les jours à venir. Une goutte froide va se positionner sur l'Espagne, alors que l'anticyclone protègera tout le restant de l'Europe des dégradations. Dans ce contexte, un flux de secteur Sud à Sud-Ouest instable va se dynamiser sur toute la France. Autre fait marquant, cette goutte froide Ibérique va stationner durant plusieurs jours et aura du mal à se résorber.

Une première salve pluvio-orageuse est attendue la nuit prochaine, notamment sur les plaines littorales du Languedoc, entre le bassin de Thau, le bassin Montpelliérain, la Camargue et les Costières. Comme toujours, il est difficile d'être précis quant à la localisation exacte de ces orages. Pour autant, le modèle à résolution fine Arôme insiste sur ce scénario. La masse d'air sera dotée d'une instabilité à peine modérée avec une CAPE voisine de 500 J/kg. Ceci devrait être suffisant au développement de quelques orages normalement peu marqués.

Demain lundi, l'instabilité atmosphérique se généralisera peu à peu sur le Languedoc et le Roussillon. Elle restera une nouvelle fois assez modérée, en raison de températures peu élevées pour la saison. Bien évidemment, toutes les communes ne seront pas impactées de la même façon. Les orages sont des phénomènes localisés. Néanmoins, ces orages pourront localement produire de fortes pluies (> 30 mm/1h) et/ou de la grêle. Les zones les plus à risque se situent près des Pyrénées, de l'Espinouse et des Cévennes. L'arrière pays sera également concerné.



Pour le restant de la semaine, les risques d'orages seront présents quasiment tous les jours. Tous nos départements seront concernés à un moment ou un autre, avec une probabilité toutefois plus importante à mesure que l'on s'enfoncera dans l'intérieur des terres et que l'on ira vers les reliefs. Un point semble toutefois se dessiner : entre mardi et mercredi, l'instabilité sera plutôt modeste limitant le risque de phénomène fort - sans pour autant l'exclure totalement notamment près des Pyrénées.

En deuxième partie de semaine, l'instabilité atmosphérique va s'accroître avec des valeurs de CAPE s'approchant des 1000 J/kg. Dans ce contexte, des orages plus nombreux et probablement plus forts vont parvenir à se déclencher. Les plaines intérieures de l'Aude, de l'Hérault du Gard ainsi que les reliefs de l'Espinouse et des Cévennes seront particulièrement visés par ce risque. Nous attendons de fortes pluies par endroit et de la grêle. L'intensité et la localisation des zones les plus exposées seront à affiner prochainement.

Demain, nous vous proposerons un article sur la tendance saisonnière de la fin d'été et du début de l'automne. Si la récurrence que nous vivons actuellement vient à se maintenir, il faudra redouter le pire sur le plan des orages et notamment des fameux épisodes Méditerranéens et Cévenols. Ne manquez pas cet article demain vers 18h. 

Partager sur