Prévisions & Suivi en temps réel

Arc méditerranéen : vers un coup de vent intense ce week-end !

En cette fin de semaine, nous restons sous l'influence d'un anticyclone positionné sur l'Espagne. Ce week-end, le flux va pivoter à l'Ouest/Nord-Ouest. Il faudra alors surveiller le creusement d'une petite cyclogenèse sur le Nord de la France. Cette dépression ne sera pas "explosive" en soit mais elle va induire un resserrement isobarique marqué sur la France, favorisant un risque de tempête.

L'arc méditerranéen devrait être bien concerné, notamment près du Roussillon, sur les crêtes des Cévennes élargies, ainsi que de la Côte d'Azur à la Corse. Ce resserrement isobarique va également favoriser un effet de foehn, avec une hausse marquée des températures. La période la plus à risque se situe entre samedi soir et dimanche début d'après-midi. Tout d'abord, un regard sur la synoptique :

Carte : modèle GFS. Source : Infoclimat. 

On distingue bien le resserrement des courbes de pression entre l'anticyclone positionné des Açores à l'Espagne et les basses pressions sur la Scandinavie. Dans ce contexte, une violente tramontane va se déclencher samedi en fin d'après-midi. L'Aude et les Pyrénées-Orientales seront les premiers départements de l'arc Méditerranéen touchés, avec des rafales atteignant 100 km/h samedi après-midi, puis 110 à 130 km/h la nuit suivante et dimanche matin.

Les crêtes entre l'Espinouse, le Larzac et les Cévennes seront également concernées dans la nuit de samedi à dimanche et dimanche matin avec là aussi des rafales atteignant 120 km/h, localement 140 ou 150 km/h sur les sommets exposés. Le Minervois et la moyenne vallée du fleuve Hérault connaîtront des rafales d'environ 100 km/h. Les villes de Béziers, de Montpellier et de Nîmes resteront en marge de ces vents tempétueux

Carte : modèle ARPEGE. Source : Météociel.

Il est à souligner qu'une bonne partie de l'arc Méditerranéen sera impacté par ces vents violents. Sur la Côte d'Azur, notamment du Var aux Alpes-Maritimes, des rafales de 130 à 150 km/h sont redoutées par endroit. En Corse, les caps exposés pourront connaître des bourrasques à 180 ou 200 km/h. Ces secteurs seront donc plus exposés que notre région. Pour autant, nous vous invitons à la plus grande vigilance, notamment sur le Roussillon et l'Aude.

La végétation est fragilisée par les précédents coups de vent et les mobiliers de jardin sont exposés à ces rafales. Rassurez-vous, ce fort coup de vent n'est pas exceptionnel sur nos départements mais la survenue de rafales atteignant 120 km/h en plaine laisse néanmoins présager des dégâts localement. C'est pourquoi nous prenons l'initiative de vous en informer. 

Carte : modèle ARPEGE. Source : Météociel.

Partager sur