Prévisions & Suivi en temps réel

Après la canicule, les basses pressions font leur grand retour avec de l'air frais !

Météo Languedoc
Météo Languedoc

Les vingt premières journées de Juin ont été particulièrement chaudes sur l'arc Méditerranéen avec des températures souvent 4 à 5°C au dessus des moyennes saisonnières. Vendredi dernier, certains records absolus de chaleur ont été observés sur le Gard, avec par exemple 39.9°C à Uzès. L'anticyclone qui nous a protégé des perturbations s'est rétracté ces dernières heures en direction de l'Afrique. Dans le même temps, un système dépressionnaire très dynamique pour la saison s'est centré sur la Grande-Bretagne, prolongeant son influence jusqu'à la France. Dans ce contexte, l'épisode de très fortes chaleurs s'est brutalement stoppé, à mesure que de l'air nettement plus frais s'est engouffré par le Nord du pays. L'arrivée d'air froid en altitude, surplombant des basses-couches encore très douces, a engendré plusieurs épisodes orageux sur nos départements avec localement des phénomènes violents. Nous vous annoncions dans nos précédents articles une baisse sensible du mercure. Cela n'a pas loupé ! Cet après-midi, les maximales ont eu du mal à atteindre 24 à 25°C sur les plaines les plus ensoleillées et seulement 6 à 7°C à 1500 m. Mais qu'en est-il de la suite ? 

Image title

Crédit carte : anomalie de géopotentiels, source : Pivotal Weather

La fraîcheur et l'instabilité vont encore perdurer durant quelques jours. Demain vendredi, nous arriverons au paroxysme de ce coup de fraîcheur avec des températures minimales en baisse sur toute la région. Au dessus de 1500 m, les thermomètres vont s'abaisser entre 3 et 4°C. En plaine, il ne faudra pas compter sur plus de 12 ou 13°C au lever du jour au sein des principales agglomérations de la région, 14 ou 15°C sur les littoraux les mieux exposés. Ces températures vont se situer plusieurs degrés sous les moyennes saisonnières. Notez qu'après une matinée ensoleillée, une ligne frontale instable va balayer la région dans l'après-midi avec de nouvelles averses orageuses. Ces averses orageuses pourront s'accompagner de structures nuageuses arquées, induisant des coups de vent localisés mais assez forts. Ponctuellement, des chutes de grésil pourront également être observées. Comme toujours, toutes les communes ne seront pas impactées de la même façon tant ces orages seront brefs et locaux.

Samedi et dimanche, une transition va se mettre en place. Le premier jour du week-end sera souvent mitigé, voire nuageux, avec encore des averses localisées dans l'intérieur du Languedoc et des orages possibles sur la Catalogne ainsi que le Sud du Roussillon. Mistral et tramontane se renforceront en fin de journée pour atteindre 60 à 70 km/h en rafales. Les températures resteront toujours aussi fraîches, comprises entre 13 et 15°C le matin et 23 à 25°C l'après-midi. Dimanche, les champs de pression atmosphérique vont repartir à la hausse. Après une matinée encore nuageuse dans l'intérieur du Roussillon, le soleil va rapidement s'imposer de partout. Les vents continueront de souffler mais le mercure va repartir à la hausse, atteignant 26 à 27°C l'après-midi. 

Image title

Crédit carte : Géopotentiels 500hPa ce dimache, source : Météociel. Schéma : Météo Languedoc

La semaine prochaine, la situation est encore assez indécise. Lundi et mardi, l'anticyclone devrait faire son grand retour sur la région, favorisant des conditions ensoleillées et une hausse très nette des températures. Les maximales atteindront souvent 30 à 32°C, soit des valeurs dans les moyennes saisonnières. Par la suite, de nouveaux systèmes dépressionnaires assez petits vont se former sur le Nord de l'Atlantique, sur un axe Islande / Grande-Bretagne. Ces anomalies circuleront en limite de l'anticyclone qui prendra ses racines sur l'Afrique et l'Espagne. La France sera donc positionnée au carrefour de ces deux principaux centres d'action.

Dans ce contexte, une chaleur relative devrait se maintenir. Cette dernière sera plus raisonnable que les semaines précédentes avec des températures minimales qui arriveront à descendre sous les 20°C la nuit et des maximales qui resteront souvent voisines de 30 à 32°C en général, rarement plus. Néanmoins, la proximité d'anomalies dépressionnaires à proximité du pays dans un environnement relativement chaud laisse craindre le développement d'orages en deuxième partie de semaine sur la France. Les régions Méditerranéennes pourraient être concernées, bien que cette prévision méritera d'être affinée. 

Image title

Crédit carte : Modélisation des géopotentiels 500hPa vendredi 7 Juillet, source : Météociel.

Il conviendra ainsi de surveiller l'évolution des modèles numériques de prévision. Toujours est-il que le risque caniculaire semble bien faible pour les 15 jours à venir, les températures reprenant tout au mieux un niveau de saison. 




Partager sur