Prévisions & Suivi en temps réel

A quand le retour du soleil et de la chaleur ?

La dépression responsable du mauvais temps s'éloigne progressivement vers l'Europe centrale. C'est elle qui génère actuellement ces rafales de vent même si la tendance est à un temps de plus en plus ensoleillé. Dans le même temps, l'anticyclone présent sur l'Atlantique gagnera du terrain vers la Grande-Bretagne puis la Scandinavie. Ces hautes pressions nous protègeront à la marge. A l'image de ces dernières semaines, cet anticyclone aura du mal à s'intensifier et il laissera passer quelques faiblesses sous la forme de petites anomalies qui glisseront près du bassin méditerranéen.

Avant cela, la deuxième partie de semaine s'annonce agréable dans l'ensemble. Le soleil dominera généralement malgré quelques passages nuageux inoffensifs. Le vent faiblira enfin demain soir et les températures vont entamer une hausse, sans excès.

Source : WRF Météo Languedoc

Les brises marines auront tendance à tempérer voire rafraichir les plages, comme souvent. En revanche, l'arrière-pays se réchauffera avec des températures qui pourront atteindre 25 à 26°C sur l'ensemble de la région. Il en sera ainsi jeudi après-midi. Ces températures se poursuivront vendredi et ce week-end. Les littoraux et plaines environnantes profiteront de conditions ensoleillées mais la journée de vendredi pourrait devenir instable près des reliefs de la région. En effet, des averses orageuses pourront se déclencher sous l'effet des brises de pente. Ces averses ne devraient pas déborder sur les plaines.

Le risque orageux devrait donc rester assez restreint dans un premier temps. Oui, car comme annoncé ci-dessus, l'anticyclone aura du mal à réellement s'installer. La récurrence d'un marais barométrique (ni anticyclonique, ni dépressionnaire) pourrait bien perdurer pour cette fin mai. De petites gouttes froides pourront venir dynamiser l'atmosphère.

Source : Pivotal Weather

Sur cette animation, on remarque les basses pressions actuelles qui s'éloignent vers l'Europe centrale. Nous observons aussi une anomalie positive (en rouge) qui viendra s'isoler près de la Scandinavie. Au final, la France et plus particulièrement le bassin méditerranéen restera sous l'influence de petites dépressions (en bleu). Celles-ci restent très difficile à appréhender par les modèles. Leur position exacte influence grandement le temps sensible. Après une semaine plutôt calme, nous privilégions de nouveau un scénario orageux d'ici la fin du mois de mai. un exemple concret, si une goutte froide vient se placer sur l'Espagne, nous aurons droit à une période pluvieuse et orageuse. En revanche, si elle vient en plein sur la France, les températures chuteront de nouveau à l'image de ce que nous avons connu ces derniers jours. Le suspense est donc de la partie et nous surveillons attentivement l'évolution de ces petits systèmes dépressionnaires.

Nous profitons de cette occasion pour lancer un appel aux professionnels météo-sensibles. Bien que la météo ne s'y prête pas, la saison estivale débute. Bases de canoë / kayak, campings, activités touristiques ou encore restaurants, nous travaillons avec tous types d'entreprises dont la météo est une réelle dépendance. Pouvoir anticiper les conditions météorologiques plusieurs jours à l'avance est un réel avantage et permet de planifier les activités en fonction du temps qu'il va faire : gain de temps et d'argent. Professionnels, n'hésitez pas à nous contacter avec le formulaire de contact ci-dessous ou par mail à contact@meteolanguedoc.com.

Partager sur