Prévisions & Suivi en temps réel

23 et 24 Août : possibles orages en Languedoc-Roussillon

Météo-Languedoc
Météo-Languedoc

Il y a 48 heures, nous vous confions à travers un article sur le site qu'une éventuelle dégradation pluvio-orageuse pourrait survenir le 24 Août. Nous avions volontairement mentionné que la situation météorologique était très incertaine. Deux scénarios semblaient envisageables : l'un étant caractérisé par une dépression dynamique sur l'Espagne, l'autre par un talweg (axe dépressionnaire étiré) mobile et circulant sur l'Atlantique, en direction des Îles Britanniques. Aujourd'hui, il semble que ce soit le deuxième scénario qui soit le plus probable, à savoir un creusement dépressionnaire dynamique sur l'Irlande et un flux d'Ouest/Sud-Ouest temporairement âgité sur notre pays, avec des averses et orages dans de nombreuses régions. 
Image title

Carte 1 : Géopotentiels et Pression au sol modélisés par le modèle GFS. Source : MétéoCiel.

S'il n'y a rien de certain pour l'heure, il convient de noter que le risque orageux semble se maintenir entre la fin de week-end et le début de semaine prochaine (23 et 24 Août) en Languedoc-Roussillon. Plusieurs axes de talweg secondaires (forçages atmosphériques en altitude) sont modélisés à travers notre région, dans un environnement demeurant instable. Rassurez-vous, pas d'épisode majeur en vue ! Cependant, ces conditions sont favorables au déclenchement d'orages localisés, notamment près des Cévennes ainsi que dans les plaines intérieures. Quelques débordements vers les plaines littorales ne seraient pas exclus, mais il est encore trop tôt pour le savoir. En somme, un arrosage appréciable mais tout à fait banal pour une fin d'été (voir carte 2).

Image titleCarte 2 : Accumulation des précipitations éventuelles d'ici Lundi 24 Août par le modèle GFS. Source : MétéoCiel.

 Il demeure encore des incertitudes sur le positionnement exact de cette dépression. Les éventuelles modifications de trajectoire et de dynamisme sont susceptibles d'avoir des conséquences sur le temps sensible. C'est pourquoi nous rédigerons un nouveau article dans 48 heures, avant de vous tenir informés de l'évolution de la situation. 

    Nous vous souhaitons une excellente semaine !

Partager sur